866_683

L’EMPEREUR MAXENCE

€ 40,00

ISBN: 978-88-7228-662-3
Collana: MUNERA - 34
Autori: Ramiro Donciu
Edizione: 2012
F.to: 17.00 x 24.00 cm.
Pagine: 266
Tomi: 1
Rilegato
Imm. B/N.

Descrizione

Maxence a été le dernier empereur qui a gouverné son empire depuis Rome. Il a lutté jusqu’à la fin de son règne pour amener l’institution tétrarchique à reconnaître sa légitimité. Usurpateur, comme Dioclétien et Constantin l’avaient été au début de leurs règnes, Maxence a replacé la capitale à Rome. Il a pris toutes les dispositions nécessaires pour que la ville regagne ses privilèges traditionnels. Les résultats architecturaux de sa politique sont encore visibles de nos jours. Mais on peut également retrouver d’autres traces des décisions qu’il a prises durant son règne. On pense notamment à celles qui montrent les relations existant entre Maxence et le christianisme. Ces mesures ont été, dès le début, «la cible» de la propagande pro-constantinienne et furent remises en cause, tout au long de l’histoire. La conviction du chercheur est que la plupart des preuves qui révélaient la vérité sur le règne de ce prince malchanceux étaient condamnées à disparaître.
L’Histoire a discrédité Maxence, qui a eu l’infortune de régner entre l’imposant gouvernement de Dioclétien et celui de Constantin, dont les conséquences ont été encore plus significatives pour notre civilisation contemporaine.

Volume in lingua francese.
Massenzio, l’ultimo imperatore residente a Roma, ha lottato fino alla fine per indurre la Tetrarchia al riconoscimento del suo diritto al trono. Da usurpatore, come erano stati all’inizio anche Diocleziano e Costantino, Massenzio ha riportato la capitale a Roma e ha preso tutte le misure necessarie per ridare alla città i privilegi tradizionali. Gli esiti architettonici delle sue imprese sono i più presenti, ma si possono trovare anche delle tracce di altre sue disposizioni imperiali. Ci si riferisce soprattutto alle relazioni di Massenzio con la cristianità. Nel corso della storia queste decisioni, diventate dall’inizio “il bersaglio” della propaganda pro-costantiniana, sono state molto contestate. Ma resta presente la convinzione dell’autore che la maggior parte delle prove sulla verità del regno di questo sfortunato principe erano predestinate a scomparire.
La storia ha screditato Massenzio, collocandolo fra il regno imponente di Diocleziano e quello di Costantino, ancora di più determinante per la nostra civiltà contemporanea.

INDICE

Remerciements

1. Avant-propos
2. Les sources littéraires anciennes sur Maxence
3. L’origine et la montée sur la scène politique
4. L’usurpation
5. Maxence et la Tétrarchie
6. Le gouvernement de l’empire
7. La chute
8. Constantin et le modèle de gouvernement offert par Maxence

Appendices
A1. Chronologie
A2. Stemmata
A3. Insignia imperii Maxentii
A4. Tableau: Praefecti urbis et Praefecti praetorio; Fasti consulares
A5. Textes grecs et latins avec traductions françaises
A6. Les types monétaires frappés dans les ateliers de Maxence

Ouvrages de référence
Sources littéraires
Bibliographie
Index nominum